Émancipation 17
Accueil du site > 950. Agenda militant > 3e RENCONTRES INTERNATIONALES pour le désarmement nucléaire, biologique et (...)

3e RENCONTRES INTERNATIONALES pour le désarmement nucléaire, biologique et chimique

samedi 19 avril 2008, par Emancipation 17 (Date de rédaction antérieure : 8 mai 2008).

Quatre pays dotés de l’arme nucléaire (France, Etats-Unis, Russie et Grande-Bretagne) étaient représentés aux 1e RID-NBC (octobre 2004), douze pays aux 2e RID (mai 2006), dont l’Iran et le Vietnam par leurs délégations diplomatiques.

Les 9, 10 et 11 mai 2008, Saintes accueillera les 3e Rencontres Internationales pour le Désarmement nucléaire, biologique et chimique.

Ces rencontres sont l’occasion d’échanges conviviaux, dans la tradition charentaise. Elles s’inscrivent au cœur de l’actualité.

Le sort de la planète -donc de chacun d’entre nous- dépend pour une large part du devenir des armes de destruction massive : de leur emploi ou de leur élimination avant qu’il ne soit trop tard. Nous vivons sous des milliers d’épées de Damoclès. Il faut en finir avec cette terreur absurde, pour pouvoir s’occuper de l’essentiel : améliorer la vie des humains, leur sécurité collective, leur bien-être juste et durable.

C’est de cela que doivent traiter les 3e RID-NBC : désarmer pour vivre.

Ce combat pacifique pour l’abolition des armes nucléaires et le désarmement en général est mené depuis des années par de nombreux citoyens du monde entier. Avec des succès et des échecs, des avancées et des reculs... Mais la raison peut encore l’emporter sur la folie qui mène au suicide atomique. Il faut seulement que le bon sens des peuples s’impose à leurs dirigeants, plutôt que le désir de puissance.

Sur les questions de la guerre, de la paix et du désarmement, les grands de ce monde prennent leurs décisions dans les grandes villes du monde : leurs propres capitales, mais aussi New York, siège de l’ONU ; Genève, siège de la Conférence du désarmement ; Vienne, siège de l’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique) et du TICE (Traité d’Interdiction Complète des Essais nucléaires).

Où peuvent donc se rencontrer les simples citoyens ? En premier lieu, dans leur propre pays et leur propre commune, même la plus modeste. C’est de là qu’ils peuvent faire pression sur leurs élus - locaux, régionaux et nationaux - pour exiger une politique plus humaine, sociale, écologique et pacifique. Les « maires pour la paix » de plus de 2000 villes l’ont compris dans plus de 100 pays : ils ont lancé une campagne mondiale intitulée « nos villes ne sont pas des cibles », qui vise à abolir les armes nucléaires d’ici à 2020. Pour y parvenir, associons-nous à eux.

Saintes est une petite ville de 30 000 habitants, mais il n’est pas besoin d’en compter des millions pour vouloir ce que veulent des milliards d’humains : la paix, la justice et la vie. Saintes, cité bimillénaire ayant survécu à la chute de l’empire romain, sait par expérience ce que Paul Valéry disait au lendemain de la première guerre mondiale : « nous autres civilisations savons maintenant que nous sommes mortelles ». Saintes ne veut pas que la civilisation humaine toute entière se détruise elle-même.

En offrant à des acteurs du désarmement originaires de diverses régions de France, d’autres pays d’Europe et d’autres continents l’occasion de confronter publiquement leurs expériences et de dégager des perspectives d’action commune, les 3e Rencontres internationales pour le désarmement nucléaire, biologique et chimique contribueront à cette mobilisation des citoyens du monde soucieux de libérer la planète de toute menace d’autodestruction.

Si vous partagez ce souci et l’envie de vous informer, la ville de Saintes, l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN) et les organismes ou associations qui soutiennent cette initiative ont le plaisir de vous inviter aux 3e RID-NBC.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0