Émancipation 17
Accueil du site > 200. Syndicalisme de lutte > Tous en grève le 18 octobre !

Tous en grève le 18 octobre !

lundi 5 novembre 2007, par Emancipation 17

Les droits sociaux sont attaqués
Avec la suppression des régimes spéciaux, le gouvernement prétend faire acte de justice. Dès 2008, c’est-à-dire d’ici quelques mois, la durée de cotisation sera portée à41 annuités pour touTEs. En réalité ces mesures sont iniques. Elles ne tiennent compte ni de la pénibilité et de la dangerosité du travail, ni des entrées tardives dans la vie professionnelle. Le véritable objectif est de baisser les retraites pour tout le monde. On martèle sans cesse qu’il n’y a plus d’argent pour les retraites et la santé. Qui peut croire pourtant que la France est plus pauvre aujourd’hui qu’en 1945, quand on a créé la Sécurité Sociale et les retraites par répartition, alors que les plus values boursières et les profits des grandes entreprises battent des records historiques ? Il s’agit en fait d’ouvrir de nouvelles perspectives de profits pour les fonds de pension et les assurances privées.

Toute la Fonction Publique est menacée
22 800 postes de fonctionnaires seront supprimés en 2008, dont la moitié dans l’Education Nationale. Le discours de Sarkozy du 19 septembre a clairement annoncé le programme : suppression des concours de recrutement (sauf dans un premier temps dans l’Education Nationale) embauche des nouveaux personnels sur des contrats de droit privé, salaire au « mérite  », c’est àdire àla tête du travailleur. C’est la disparition programmée du statut de fonctionnaire.

L’Education Nationale est en voie de déstructuration
De la maternelle àl’université, c’est la concurrence généralisée entre établissements avec la suppression par étapes de la carte scolaire et la loi « libertés et responsabilités des universités  ». C’est aussi le renforcement du pouvoir des chefs d’établissements et des Présidents d’Université, qui deviennent des agents recruteurs et des managers. Le système éducatif est mis sous la tutelle des pouvoirs politiques et économiques locaux avec la création des EPEP et la réforme des Conseils d’Administration des Universités. L’enseignement spécialisé est gravement menacé. Les horaires scolaires seront réduits pour confier les élèves, durant le temps libéré, àdes animateurs contractuels et précaires. Les établissements privés, en grande majorité confessionnels, vont bénéficier de financements supplémentaires avec la mise en application de l’article 89 de la loi de décentralisation.

Face àces attaques, il faut une riposte unitaire !
Il y en a assez de cette division syndicale qui fait le jeu du pouvoir en place et de son donneur d’ordres, le patronat.

De multiples secteurs professionnels seront en grève le 18 octobre (voir tract en pièce jointe).

- Pour le retour aux 37,5 années pour tous àtaux plein, public-privé, pour la retraite à60 ans maximum, contre tout nouvel allongement de la durée de cotisation,
- pour le maintien du statut de la fonction publique et des services publics, pour l’arrêt des suppressions de postes de fonctionnaires et dans l’éducation, pour le réemploi et la titularisation de tous les précaires, pour les créations de postes nécessaires au service public.

Rassemblement et manifestation le 18 octobre :

La Rochelle : Place de Verdun 10 h 30
Saintes : Palais de Justice 11 h 00

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0